Dans le cadre de la gouvernance du volet renforcement de la société civile et des syndicats du projet “Améliorer les synergies entre la protection sociale et la gestion des finances publiques” financé par l’Union européenne et mis en œuvre par l’OIT, l’UNICEF et la Coalition Mondiale pour les Socles de Protection Sociale (CGSPF), We Social Movements (WSM) et le Réseau multi-acteurs de la protection sociale du Sénégal (REMAPS), en concertation avec d’autres Organisations de la Société Civile (OSC et syndicats), ont mis en place des organes de gestion et de pilotage (le Comité de pilotage et le Comité Technique) de ce volet spécifique.

C’est dans ce contexte qu’une rencontre du Comité de pilotage de ces acteurs s’est tenue le vendredi 23 avril 2021, à l’hôtel Colonia de Dakar. Cette rencontre du Comité de pilotage avait comme objectifs, (1) le rappel sur le projet, (2) la présentation de l’état de mise en œuvre du projet, (3) la présentation du PRODOC (document global du projet BIT, UNICEF, GCSPF, le Plan opérationnel 2021- 2022), (4) la validation du plan de travail 2021 préparé par un comité restreint, (5) le cadre participatif de gestion du projet (synergie avec d’autres projets, organes de pilotage du volet GCSPF). Les communications principales lors de cet atelier ont été faites par l’Expert en Protection sociale de l’UNICEF et le représentant de WSM, sous la modération du Coordinateur du REMAPS.

Lors des discussions, les participants ont apprécié le caractère inclusif de toutes les organisations de la société civile dans ce projet aux côtés des représentants gouvernementaux, de l’UNICEF et du BIT, ce qui est une première.

Après avoir adopté le plan d’action 2021, les membres du Comité ont formulé quelques recommandations dont les plus saillantes sont : (1) Partager encore, voire actualiser la feuille de route -TDR- du comité de pilotage afin que ses rôles et responsabilités soient mieux assurés par les membres ; (2) mettre à disposition du comité de pilotage les documents de travail comme le cadre logique, (3) saisir l’opportunité du temps d’antenne à la RSI (Radio Sénégal Internationale) dédié aux Conseil National des Ainés (membre du Comité de pilotage du projet) pour sensibiliser sur le projet, (4) prioriser les actions urgentes en matière de plaidoyer.

Comme propositions urgentes formulées pour le  plan de suivi figurent, (1) l’implication des OSC et syndicats aux activités du BIT et UNICEF notamment celles visant la dissémination des recherches, (2) l’articulation entre les différents mécanismes de protection sociale avec la prise en compte des initiatives de la société civile déjà existantes; (3) la conception des supports de communication en lien avec le projet  cohérents avec les cibles des membres de la coalition des ONGs et syndicats sénégalais, (4) la programmation des activités de formation en technique de plaidoyer, la gestion des budgets-programmes démarrée en 2020, en synergie avec d’autres programmes.

Le Comité de pilotage a souhaité être impliqué dans l’activité en cours en lien avec la définition du périmètre de la protection sociale, afin que tous les acteurs puissent en avoir une vision homogène. Ils ont souhaité également une meilleure articulation et complémentarité avec les autres projets financés par l’UE en faveur de la société civile, notamment le projet OSCAR (avec WSM, GRAIM, ENDAGRAF Sahel) et le projet REPROSOC (avec CICODEV). Voilà ce qui augure bien la réussite de ce projet.